Le cycle de vie des amandes

Nous avons récemment modifié notre Déclaration de confidentialité afin de soutenir les nouvelles lois européennes sur la protection des données. Cliquez ici pour en savoir plus.

LE CYCLE DE VIE DE L'AMANDE

En croquant dans une amande, on a du mal à imaginer le voyage qu’a dû entreprendre ce petit fruit sec pour arriver jusqu’à notre bouche. Cultivée sous le climat de type méditerranéen idéal , de la Californie, le cycle de vie de l’amande comporte de nombreuses étapes ainsi qu’une grande beauté sauvage. L’exploitation des amandes constitue un engagement à long terme. Les vergers produisent généralement pendant 25 ans, donnant leur première récolte trois ans après la plantation.

Temps de repos

De novembre à janvier, les amandiers traversent une période d’inactivité au cours de laquelle ils perdent leurs feuilles et se reposent durant les hivers frais et humides de Californie. Les sols des vergers stockent l’eau de pluie pour la prochain saison de production et les arbres stockent les nutriments et l’énergie nécessaires à la récolte de l’année qui suit. À l’approche de la fin de cette période d’inactivité, les bourgeons commencent à grossir sur les branches des arbres, en préparation de la floraison.

Downtime

Floraison

Entre mi-février et mi-mars, les bourgeons des amandiers s’ouvrent et forment de magnifiques fleurs de couleur blanche et rose clair. La plupart des amandiers ne sont pas auto-pollinisants : on cultive ainsi dans les vergers de nombreuses variétés d’amandes et les apiculteurs y apportent des ruches d’abeilles afin de fournir la pièce manquante au puzzle. Alors que les arbres fleurissent, les abeilles butinent le pollen et le nectar présents dans le verger. En passant d’arbre en arbre, elles pollinisent les fleurs d’amandiers sur leur chemin.

Chacune des amandes que vous mangez existe parce qu’une abeille a pollinisé une fleur d’amandier. Chaque abeille qui visite un verger d’amandiers y trouve sa première source d’alimentation naturelle de l’année, lui offrant un départ sain tandis qu’elle poursuit la pollinisation d’autres bourgeons aux quatre coins du pays.

Bloom

Croissance

Entre les mois de mars et de juin, les amandes mûrissent et atteignent leur taille finale, la coque durcissant tout autour et une peau duveteuse venant protéger ces deux dernières à l’extérieur. Une fois les pluies printanières passées et la température remontée, les agriculteurs commencent à arroser leurs vergers afin de soutenir la culture en pleine croissance, en prenant particulièrement soin de s’assurer que chaque goutte d’eau soit utilisée de manière responsable et effective. C’est aussi à cette période-là que les amandes vertes peuvent être récoltées aux fins de différents usages culinaires.

Growing Up

Ouverture des peaux

En juillet, la peau des amandes s’ouvre, laissant apparaître la coque et permettant à celle-ci ainsi qu’à l’amande qu’elle contient de sécher. Peu de temps avant la récolte, les peaux prennent une couleur jaune paille et s’ouvrent complètement

Cracking Open

Récolte

D’août à octobre, des « secoueurs » mécaniques récoltent les amandes en secouant vigoureusement les arbres et en faisant tomber les amandes au sol. Les amandes sèchent ensuite de manière naturelle sous la chaleur du soleil californien pendant 7 à 10 jours avant d’être divisées en lignes par une « balayeuse ». Après cela, une récolteuse ou « ramasseuse » passe dans les rangs, aspirant les amandes dans un chariot qui les amène à l’extrémité du verger, afin qu’elles soient transportées vers la prochaine étape de leur voyage.

Chaque variété d’amande est récoltée séparément : ainsi, ce processus est généralement renouvelé deux à trois fois pour chaque verger. C’est également durant cette période que les amandiers commencent à développer les branches qui serviront à la récolte de l’année suivante : les agriculteurs veillent alors à apporter aux arbres tout ce dont ils ont besoin au cours de cette étape cruciale.

Harvest

Décorticage + calibrage

Une fois la récolte effectuée, les amandes sont transférées dans une infrastructure dédiée au mondage / décorticage où les amandes passent dans un rouleau qui retire la peau, la coque ainsi que les éventuels débris du verger, tels que les brindilles et cailloux. Les producteurs d’amandes ont une approche visant le zéro déchet et s’assurent que tout ce qui est produit par le verger est utilisé. Les coques d’amandes sont utilisées comme matériau de litière pour le bétail et les peaux constituent un apport précieux en laitages, des recherches étant en cours afin d’explorer de nouvelles utilisation possibles.

Prochain arrêt : le transformateur, pour le calibrage, où les amandes nues sont triées dans différentes corbeilles en fonction de leur taille.

Shelling and Sizing

Stockage + livraison

Une fois le calibrage effectué, les amandes sont conservées dans des conditions de stockage contrôlées afin de préserver leur qualité, jusqu’à ce qu’elles soient expédiées ou transformées dans une large variété de formes, aux fins de différents usages culinaires. Représentant 80 % de la production mondiale, les amandes de Californie cheminent vers les amateurs d’amandes de plus de 90 pays autour du globe. Les plus grands amateurs d’amandes sont aux États-Unis, où plus de 30 % des amandes cultivées chaque année en Californie sont consommées.

Storage and Delivery

Dégustation

Les amandes peuvent être dégustées de différentes manières, à toute occasion et en tout lieu ! Des amandes entières aux amandes blanchies, effilées et concassées, en passant par la farine, la pâte, le beurre, l’huile ou le lait d’amande et bien plus encore : les amandes ont de nombreux usages, sont rassasiantes et constituent une puissante source de nutriments, participant à de nombreux régimes sains autour du monde.

Enjoying


1. USDA-ERS. Land Use, Land Cover and Pollinator Health: A Review and Trend Analysis. July 2017.