ÉCOSYSTÈME DURABLE POUR LES AMANDES

La Collective des Amandes de Californie a investi plus de 60 millions de dollars pour construire une base de recherches sur l’environnement, la production et d’autres questions pour faire évoluer continuellement les meilleures pratiques et favoriser la durabilité des amandes[9]. Il en est sorti de nombreuses connaissances sur les meilleures pratiques et l’amélioration continue en tant qu’industrie. Explorez les catégories ci-dessous pour en savoir plus sur l’héritage, l’investissement en matière de recherche et l’engagement continu pour l'innovation de la Collective des Amandes de Californie.

 

Eau (DEPUIS 1982)

Les producteurs d’amandes de Californie sont des leaders dans la gestion de l'eau et cela est dû en grande partie à la recherche et à l’innovation financées par la Collective. Cette importante recherche a permis de guider les producteurs dans l’adoption avancée des pratiques agricoles de nouvelles générations et des technologies efficaces de micro-irrigation qui les ont aidés à réduire de 33% la quantité d’eau nécessaire pour faire pousser une livre d’amandes depuis 1994 11.

Coproducts (DEPUIS 1977)

Saviez-vous que les amandiers produisent en fait trois produits ? Le fruit de l’amandier se compose de 3 parties : l’amande, la coque et la cosse (ou écale).  La cosse utilisée pour nourrir du bétail, et la coque utilisée comme litière de ce dernier. Que ce soit les différentes parties du fruit ou de l’arbre lui-même, rien n’est gaspillé.

Santé des abeilles & pollinisation (DEPUIS 1976)

Sans abeilles il n’y aurait tout simplement pas d’amandes. La Collective des Amandes de Californie est impliquée dans la protection de la santé des pollinisateurs et investit plus dans la recherche sur la santé des abeilles que dans tout autre champ ou groupe de produits10.

Santé des arbres et du sol (DEPUIS 1973)

Les producteurs d’amandes s’investissent et travaillent de manière à garder leurs vergers sains et forts, et beaucoup des meilleures pratiques qu’ils utilisent proviennent directement de la recherche financée par la Collective des amandes de Californie.
Les vergers d’amandes de Californie foisonnent, car les producteurs utilisent des techniques basées sur la recherche et reconnues pour s’assurer qu’ils fournissent aux arbres et à la terre ce dont ils ont besoin et quand ils en ont besoin.

Air (DEPUIS 1977)

La santé des communautés locales et la qualité de l’air en Californie revêtent une importance particulière pour les producteurs d’amandes, car de nombreuses familles et générations de producteurs d’amandes vivent également à cet endroit. L’engagement de longue date de la Collective des Amandes de Californie dans la recherche permet de bénéficier des meilleures pratiques concernant la gestion des pesticides, des nutriments, de l’eau et du sol permettant ainsi aux producteurs d’améliorer la qualité de l’air dans l’état de Californie.

Energie (DEPUIS 1979)

Exploiter la chaleur du soleil et utiliser du matériel et des pratiques limitant la consommation de carburant ainsi que le développement d’autres technologies éco énergétiques sont des éléments clés pour le futur de l’industrie des amandes. Les producteurs et transformateurs d’amandes de Californie font leur possible pour utiliser des systèmes éco énergétiques et des sources propres pour conserver les ressources énergétiques et créer de l’énergie avec la production des coproduits d’amandes.

Qualité & sécurité (DEPUIS 1973)

Produire un approvisionnement sûr et abondant en amande est l’une des plus grandes priorités de la communauté des amandes de Californie.

Que ce soit dans le verger ou durant la transformation, la communauté des amandes de Californie utilise les meilleures pratiques de production et agricoles, basées sur la recherche, afin de garantir aux consommateurs dans le monde entier le plus haut niveau de qualité des amandes de Californie.

Santé & bien-être (DEPUIS 1995)

Les délicieuses et croquantes amandes que nous aimons manger sont une immense source nutritionnelle et donc un ingrédient de base et une collation parfaite. La recherche financée par la Collective a permis de mettre en évidence d’importantes découvertes sur les amandes et leurs caractéristiques nutritionnelles.

Communauté (DEPUIS 2003)

Plus de 90% des exploitations d’amandes en Californie sont familiales dont beaucoup sont détenues et exploitées par des agriculteurs de 3ème ou 4ème génération qui sont très investis dans le futur de leur terrain, leurs communautés et de leur famille12.

Leur travail acharné a permis de construire la communauté des amandes de Californie dans l’un des plus grands succès agricoles et économiques de l’état. Selon le centre des questions agricoles de l’Université de Californie13 ; cela a permis de créer 100 000 emplois et de générer environ 21 millions de dollars dans l’activité économique

Évaluation environnementale de la transformation des amandes

La Collective des Amandes de Californie finance actuellement la deuxième phase de l’analyse du cycle de vie des amandes (ACV) avec les chercheurs de l’UC Davis. Ils étudieront l’énergie utilisée et les émissions de gaz à effet de serre au-delà de l’exploitation agricole. Il s’agira notamment des activités de transformation telles que le blanchiment, la torréfaction, le conditionnement et le transport. Continuez à nous suivre pour en savoir plus sur ce nouveau projet passionnant.

Évaluation environnementale et nutritionnelle de la consommation d’amandes

Pour vraiment comprendre les éléments interdépendants de tous les aspects des amandes de Californie, les futures recherches sur la troisième phase de l’analyse du cycle de vie des amandes (ACV) porteront sur les effets de la consommation des amandes sur la santé avec une attention particulière sur la santé cardiovasculaire.

Évaluation environnementale pour la culture des amandes

Bien qu’il existe différentes façons d’évaluer les impacts de la culture des amandes ou de toute activité humaine sur l’environnement, une approche globale et holistique consiste en une analyse du cycle de vie.

Financée en partie par la Collective des Amandes de Californie et publiée récemment dans le Journal of Industrial Ecology, l’analyse du cycle de vie des amandes (ACV) évalue l’énergie et les gaz à effet de serre au cours du cycle de production d’un verger d’amandiers, en examinant en détail les nombreux éléments interdépendants, de la préparation de la terre en passant par la plantation de l’arbre, sa période de vie jusqu’à son déracinement. Ceci étant la première des trois phases d’évaluation du cycle de vie, cette recherche sera suivie par des études semblables sur la transformation et la consommation d’amandes.

Cette étude ACV indépendante a été réalisée par l’Université de Californie, par les chercheurs de Davis et montre que, au cours de leur cycle de vie de 25 ans, les amandiers accumulent et stockent des quantités importantes de gaz à effet de serre.

En outre, la réutilisation de coproduits des amandes est la clé du progrès pour que l'industrie devienne neutre en carbone, voire même avoir un bilan carbone négatif8. Le principal étant que ces changements de pratiques de production aillent de pair avec les politiques appliquées. Les recherches se poursuivent pour déterminer si un nombre significatif de producteurs d'amandes californiens réutilisent actuellement leurs déchets de cette façon.

La recherche démontre les avantages des vergers d’amandiers qui capturent le carbone dans le sol. « Les vergers d’amandiers capturent et stockent une quantité importante de carbone à la fois au-dessous et à la surface durant leur cycle de vie de 25 ans. Ce stockage de carbone offre un avantage climatique qui n’est pas pris en compte dans l’empreinte de carbone conventionnelle, » a déclaré le coauteur de l’étude, Dr Alissa Kendall, Département du génie civil et environnemental, UC Davis

Cliquez ici pour en savoir plus.

Durabilité des amandes de Californie

Croissance durable

Que ce soit de réduire la quantité d’eau nécessaire à la culture des amandes ou investir dans une énergie propre et des pratiques de production qui tendent à réduire notre empreinte carbone, les producteurs et les industries d’amandes utilisent une variété d’outils et de stratégies sortis de la recherche pour assurer un avenir écologiquement et économiquement viable et socialement responsable pour l’agriculture en Californie.

Lorsqu'il est question de suivre14  les pratiques agricoles, les producteurs et entreprises d’amandes de Californie ne cessent de se mettre au défi pour surpasser ces pratiques. Un des outils les plus importants dont dispose la communauté des amandes de Californie est le programme de durabilité pour les amandes de Californie (PDAC).

Le PDAC a été créé en 2009 afin de sensibiliser les participants sur les pratiques durables et l’amélioration continue et sur l’habilité à mieux comprendre les pratiques de durabilité continue des producteurs relatifs aux aspects suivants dans leurs opérations :

  • Le terrain
  • L’eau
  • L’air
  • L’énergie
  • Gestion de l'écosystème
  • Lieux de travail et communautés
  • Gestion financière

En plus de collecter des données connexes aux domaines ci-dessus, le PDAC analyse les pratiques utilisées pour la culture des amandes pour connaitre leur impact sur l’environnement en combinaison avec le côté économique. Cette analyse de valeur a permis à la communauté des amandes de Californie d’identifier de nombreuses pratiques parmi celles qui ont le meilleur impact environnemental et économique tout en documentant les projets et les domaines de recherche futurs.

Cliquez ici pour en savoir plus sur l’engagement de la communauté des amandes de Californie en matière d’innovation et de durabilité.

 


 

En plus d'offrir une alimentation saine et d'agir en faveur de la santé des consommateurs, les producteurs californiens d'amandes – qui sont plus de 6 500 – s'engagent à adopter des pratiques agricoles durables qui respectent l'environnement et la population locale1,2. Plus de 90 % des exploitations consacrées à la culture des amandes en Californie sont familiales. Leurs propriétaires font en général partie de la troisième ou quatrième génération d'exploitants et prévoient de léguer leurs terres et leur mode de vie à leurs enfants et petits-enfants2. Près des trois quarts des exploitations d'amandes font moins de 40 hectares2. Ces cultivateurs savent qu'il est important de gérer attentivement les ressources pour les générations actuelles et futures, d’offrir un travail constant à leurs employés et de préserver la qualité de l’air et de l’eau pour leur famille et leurs voisins.

Les pratiques durables adoptées par les producteurs d'amandes varient en fonction de chaque verger et dépendent de conditions particulières comme les variations des sols et du climat dans la Vallée Centrale de Californie. Pour mettre en œuvre le développement durable, il faut prendre en compte les ressources et en prendre soin de façon individualisée, par exemple en analysant les conditions météo, l'humidité des sols et des amandiers, afin de déterminer les stratégies d'irrigation les plus efficaces et les besoins en nutriments.

Afin d’aider les producteurs à relever ces défis complexes, la Collective des Amandes de Californie a investi cette année près de 5 millions de dollars dans des recherches portant sur des questions environnementales et de production dans le but de faire constamment évoluer les bonnes pratiques. Vous trouverez ci-dessous nos initiatives actuelles dans le domaine du développement durable.

Une équipe déterminée

En termes de pratiques agricoles respectueuses de l’environnement, les producteurs et les transformateurs d’amandes de Californie ont toujours été à la pointe du progrès et tirent une grande satisfaction à se surpasser jour après jour. Le Programme CASP (California Almond Sustainability Program), programme de développement durable des amandes de Californie) a été créé en 2009 en partie pour mieux comprendre les pratiques environnementales des producteurs en matière d’eau, de qualité de l’air, d’énergie et de terres (gestion des nutriments, gestion des nuisibles et santé des abeilles) et pour leur prodiguer une formation continue permanente dans ces domaines. En outre, l’étude LCA (évaluation du cycle de vie) récemment publiée a démontré que les amandiers collectent et stockent des quantités significatives de carbone au cours de leurs 25 années de vie. Avec l’utilisation croissante de bonnes pratiques, l’industrie des amandes pourrait avoir un bilan carbone neutre, voire négatif.

L'importance de l'eau

La valorisation de l'eau et la gestion de l'irrigation sont des éléments essentiels de la réussite des producteurs d'amandes de la Vallée Centrale de Californie, car elles permettent de répondre à la demande des consommateurs de manière durable.

Depuis plus de 30 ans, la Collective des Amandes réalise des études et met en œuvre des techniques pour exploiter au mieux nos précieuses ressources en eau. En fait, les avancées de pointe de ces 20 dernières années au niveau de la culture et de la production ont permis aux producteurs d'amandes de réduire de 33 % le volume d'eau utilisé par kilo d'amandes cultivées3.

Télécharger le PDF de la Fiche sur une utilisation judicieuse de l'eau – Amandes de Californie

Comment cela a-t-il été possible ? Dans le cadre du programme CASP, nous avons observé les pratiques quotidiennes de valorisation de l'eau utilisées par les producteurs d'amandes, en nous en avons tiré les enseignements suivants : 

  • De manière générale, les propriétaires de vergers d'amandiers déclarent avoir recours à des systèmes de micro-irrigation. Ces derniers préservent l'eau en réduisant le ruissellement et en appliquant directement l'eau dans la rhizosphère pour éviter de la gaspiller et pour prévoir précisément la chronologie et le taux d'irrigation.
  • 83 % des producteurs indiquent utiliser une irrigation à la demande plutôt que planifiée : ils surveillent la météo, l'humidité des sols et les arbres pour déterminer quand irriguer, et quel volume d'eau utiliser4.
  • 62 % des producteurs d'amandes se servent de cartes des sols pour comprendre les caractéristiques des sols de leurs vergers, afin de concevoir leurs systèmes d'irrigation et améliorer ainsi l'infiltration et la distribution des eaux4.
  • Les producteurs d'amandes assurent aussi une maintenance optimale de l'infrastructure des systèmes d'irrigation.

C’est notamment grâce à ces innovations que, malgré l'augmentation pendant les années 2000 de la superficie occupée par les cultures vivaces en Californie, dont la culture des amandes, le volume total d'eau acheminé jusqu'aux exploitations agricoles est resté stable – l'augmentation de la production n'a donc pas fait monter le volume total d'eau consacré à l'agriculture5. Si l'on se penche sur les tendances à plus long terme, on constate que les agriculteurs californiens ont toujours réussi à faire plus avec moins de ressources. Entre 1967 et 2010, les revenus agricoles de l'État ont augmenté de plus de 85 %, tandis que l'utilisation totale d'eau dans les récoltes a baissé de plus de 5 %5.

Outre une meilleure valorisation de l'eau, la protection de la qualité des eaux souterraines est un élément essentiel pour les producteurs californiens, leur famille et leurs voisins. Les producteurs d'amandes ne cessent d'améliorer la gestion de l'azote. En fait, selon une étude réalisée par l'Université de Californie à Davis, les amandes font partie des cultures les plus efficaces en termes d'utilisation de l'azote. Avec les pratiques agricoles actuelles, l'efficacité d'utilisation de l'azote est de 75-85 % pour les amandes, contre 50 % pour l'ensemble des cultures agricoles6.

Non seulement, les amandes sont extrêmement polyvalentes mais, contrairement à ce qu’on pensait jusqu’à présent, elles n’ont pas besoin de plus d’eau que les autres cultures. En fait, l’Université de Californie a démontré qu’en grande majorité, les arbres à fruits et à noix californiens consomment à peu près la même quantité d’eau.7

Pour en savoir plus sur les amandes et l'eau, cliquez ici.

Empreinte carbone

La Collective des Amandes de Californie travaille actuellement, en collaboration avec le département de génie civil et environnemental et l'Institut d'agriculture durable de l'Université de Californie à Davis, sur une Évaluation du cycle de vie qui vise à étudier les gaz à effet de serre et l'empreinte énergétique associés à la production d'amandes. L’objectif de cette étude est de réaliser des évaluations spécifiques à la Californie pour les amandes au lieu de se fier à des calculs globaux de l'empreinte climatique pour les produits alimentaires, qui peuvent varier en fonction du climat, des sols, de la distance de transport et d'autres variables géographiques.

La première phase de l'Évaluation du cycle de vie réalisée par Amandes de Californie étudie l'impact climatique et la consommation énergétique de la production des amandes de Californie (de la pépinière jusqu'à l'obtention d'amandes décortiquées et écalées) sur le cycle de vie d'un verger d'amandiers, qui est typiquement de 25 ans. L'une des conclusions importantes de cette étude est que la production énergétique issue de la coque des amandes et des amandiers après récolte des fruits est essentielle pour obtenir une production optimale d'amandes. En réalité, la réutilisation de coproduits des amandes est la clé du progrès pour que l'industrie devienne neutre en carbone, voire même avoir un bilan carbone négatif8. Le principal étant que ces changements de pratiques de production aillent de pair avec les politiques appliquées. Les recherches se poursuivent pour déterminer si un nombre significatif de producteurs d'amandes californiens réutilisent actuellement leurs déchets de cette façon.

La Collective des Amandes travaille actuellement à l'approbation de la deuxième phase de l'Évaluation du cycle de vie avec des chercheurs de l'Université de Californie à Davis, qui étudiera la consommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre de la production en aval – notamment des activités comme le blanchiment, la torréfaction, le conditionnement et le transport des amandes.

Un habitat parfait

La Californie est l’un des rares endroits sur Terre à jouir d’un climat méditerranéen nécessaire à la culture des amandes. Ce climat, la richesse des sols californiens, la disponibilité de l’eau et des infrastructures, les innovations et la recherche technologique, font de la Californie la région idéale pour cultiver de nombreuses variétés de fruits, de noix et de légumes. Ce sont toutes ces raisons qui font de la Vallée Centrale de Californie la région la plus productive et la plus efficace du monde en termes de culture d’amandes.

Chaque amande est composée de 3 parties différentes, mais toutes trois utiles

  • La cosse - La cosse est la partie externe sèche et pelucheuse. Elle est vendue comme nourriture pour le bétail, ce qui réduit la quantité d’eau nécessaire pour cultiver d’autres fourrages.
  • La coque - La coque est utilisée comme litière pour le bétail.
  • Le noyau - Le noyau est l’amande riche en nutriments que nous consommons. Chaque poignée d’amandes (28 g environ) contient 6 g de protéines sources d’énergie, 4 g de fibres qui permettent de lutter contre la faim, 13 g de « bonnes » graisses insaturées et seulement 1 g de graisses saturées.

Pour toute question ou information sur nos initiatives de développement durable, veuillez contacter la Collective des Amandes.

 


1. Définition du programme de développement durable des amandes de Californie : la production durable d'amandes repose sur des pratiques de production économiquement viables, fondées sur la recherche scientifique, le bon sens et le respect de l'environnement, du voisinage et des employés. C'est ainsi que nous obtenons en abondance un produit alimentaire nutritif et sain.

2. Recensement de 2012 du ministère américain de l'Agriculture. http://www.agcensus.usda.gov/Publications/2012/

3. UC Drought Management – Historical Almond ET, et Goldhamer, David, 2012. Almond in Group Yield Response to Water. FAO irrigation and Drainage Paper No. 65, P. Steduto, T.C. Hsiao, E. Fereres et D. Raes, édition Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture, Rome, Italie, p. 246-296.

4. Collective des Amandes de Californie, 2014 Almond Sustainability Program Report.

5. Département californien chargé des ressources en eau, Water Plan Update, 2013

6. Université de Californie à Davis, Management of Nitrogen in Almonds and Pistachios, 2013. p. 21 http://www.cdfa.ca.gov/is/ffldrs/frep/pdfs/Brown_2013.pdf

7. Larry Schwankl, et al. Understanding Your Orchard’s Water Requirements. University of California, Division of Agriculture and Natural Resources. Publication 8212. Feb. 2010

8. Université de Californie à Davis, Greenhouse Gas and Energy Footprint (Life Cycle Assessment) of California Almond Production Report, p. 24.

[9] 1 Qu’est-ce qui définit la durabilité des amandes de Californie ? La culture durable des amandes utilise des méthodes de production qui sont économiquement viables et basées sur la recherche scientifique, le bon sens et le respect de l’environnement, des voisins et des employés. Le résultat est un produit alimentaire riche, nutritif, et sain.

10 Gene Brandi, Vice-Président,  Fédération de la sauvegarde des abeilles.

11 Université de Californie, Gestion de la sécheresse UC. Fev. 2010. Organisation pour l'alimentation et l'agriculture des Nations unies. FAO, Document 66 sur l’irrigation et le drainage. Production en réponse à l’eau. 2012. Collectif des amandes de Californie. Almond Almanac 1990-94, 2000-14.

12USDA. 2012 Recensement agricole.

13Centre des questions agricoles de l’Université de Californie. L’impact économique de l’industrie des amandes de Californie. Déc. 2014.

14Qu’est-ce qui définit la durabilité des amandes de Californie ? La culture durable des amandes utilise des méthodes de production qui sont économiquement viables et basées sur la recherche scientifique, le bon sens et le respect de l’environnement, des voisins et des employés. Le résultat est un produit alimentaire riche, nutritif, et sain.