Nous avons récemment modifié notre Déclaration de confidentialité afin de soutenir les nouvelles lois européennes sur la protection des données. Cliquez ici pour en savoir plus.

WrinkleStudy_FeatureWindow_1200x394_FR_NOBUTTON.pngL'alimentation comme moyen de promouvoir la santé de la peau - une beauté de l'intérieur vers l'extérieur - intéresse de plus en plus les consommateurs à la recherche d'options naturelles pour vieillissement sain. Bien que la recherche sur les sérums et crèmes topiques soit abondante, on en sait moins sur la nutrition optimale pour soutenir la santé de la peau à mesure que nous vieillissons. Cependant, de nouvelles recherches de l'Université de Californie à Davis (UC Davis) suggèrent que les encas réguliers à base d’amandes peuvent offrir des bienfaits pour la peau vieillissante.  

L'étude pilote - la première du genre à examiner l'impact des amandes sur la santé de la peau - a été menée sous la direction du Dr Raja Sivamani, professeur agrégé de dermatologie à UC Davis. L'étude a porté spécifiquement sur l'impact de la collation quotidienne aux amandes sur les rides du visage chez les femmes ménopausées1.  

Voici ce que l'équipe de recherche a trouvé:

Participants de l’étude: Wrinkles Quote
28 femmes ménopausées et en bonne santé, avec un type de peau de 1 ou 2 selon la classification de Fitzpatrick (caractérisés par une tendance accrue aux coups de soleil)

Conception de l'étude:
Les participants ont été assignés au hasard à un groupe de aux consommant des amandes comme encas ou à un groupe témoin.

Les personnes  placées dans le premier groupe ont consommé un encas constitué d'amandes et représentant 20 % de leur apport calorique quotidien total, soit en moyenne 340 calories par jour (environ 2 portions de 28 grammes).

Les femmes placées dans le groupe témoin ont consommé un encas sans fruits à coque représentant aussi 20 % de leur apport calorique : barre de céréales, barre granola ou bretzels.

Résultats de l'étude:
L'équipe de recherche a utilisé l'imagerie photographique haute définition pour évaluer la largeur et la gravité des rides ainsi que des mesures de la fonction barrière cutanée.

À la fin de cette étude, à 16 semaines, l'analyse des photographies a montré des améliorations statistiquement significatives pour les participantes du groupe ayant consommé des amandes comparativement au groupe témoin (P<0,02) :
•    Réduction de 10 % de la largeur des rides
•    Réduction de 9 % de la sévérité des rides 

Conclusion:
Ces conclusions prometteuses méritent certainement d'être approfondies. Une étude de suivi plus vaste et à plus long terme est déjà en cours avec l'équipe de recherche du Dr. Sivamani à UC Davis.

Si une alimentation intelligente semble aussi bonne qu'elle le semble, les amandes pourraient devenir l'ajout le plus savoureux à votre routine de soins de la peau.

Nutriments essentiels pour compléter votre routine de soins de la peau:
Sur le plan nutritionnel, l'amande apporte 6 grammes de protéines végétales, 4 g de fibres et de multiples vitamines et minéraux essentiels. Si une alimentation intelligente semble aussi bonne qu'elle le semble, les amandes pourraient devenir l'ajout le plus savoureux à votre routine de soins de la peau.

Voici ce que vous obtenez dans une poignée de 28 g. (Les participants à l'étude ont mangé deux portions de 28 g, une double dose de bienfaits pour eux !) 

Nutrition Chart

 

 

 

 

 

 

L'étude en un coup d'œil:
L'étude : 28 femmes ménopausées en bonne santé avec un type de peau 1 (coups de soleil systématiques, ne bronzant jamais) ou 2 (coups de soleil habituels, bronzant peu) selon la classification de Fitzpatrick ont été placées par randomisation dans un groupe avec intervention ou dans un groupe témoin. Environ 2 portions d'amandes de 28 grammes ont été fournies quotidiennement aux femmes du groupe avec intervention, soit 20 % du total des calories quotidiennes (en moyenne 340 calories/jour). Les femmes du groupe témoin ont consommé un encas quotidien du même nombre de calories mais sans fruits à coque en remplacement des amandes :  barre de céréales, barre énergétique ou bretzels. Il a été demandé à toutes les participantes de ne pas consommer de fruits à coque ni de produits contenant des fruits à coque pendant toute la durée de l'étude (sauf les amandes de l'encas donné au groupe avec intervention). On leur a, par ailleurs demandé de maintenir leurs apports énergétiques quotidiens habituels.
Après une période de quatre semaines de sevrage diététique, les participantes ont été réparties par randomisation dans les deux groupes d'étude décrits ci-dessus. Les visites d'étude ont eu lieu au début de l'étude puis à 4, 8, 12 et 16 semaines. 

Les rides du visage ont été évaluées par photographie à haute résolution et en utilisant une modélisation et des mesures faciales en 3D validées au début de l'étude puis à 8 et 16 semaines. La fonction de barrière cutanée a été évaluée par la mesure de la production de sébum et des pertes d'eau transépidermiques.

Résultats : 
•    L'analyse des photographies a montré une réduction significative de la sévérité et de la largeur des rides dans le groupe ayant consommé des amandes, de 9 et 10 % respectivement, comparativement au groupe témoin, à 16 semaines (P<0,02). 
•    Il n'y a pas eu de différence significative entre les groupes en termes de production de sébum après 8 et 16 semaines. 

•    Il n'y a pas eu de différence significative entre les groupes en termes de perte d'eau transépidermique entre le début de l'étude et 8 et 16 semaines. 

•    Il n'y a pas eu de modification significative de la fonction de barrière cutanée à 16 semaines comparativement au début de l'étude (P=0,65) entre le groupe amandes et le groupe témoin. 

Limites de l'étude: Le vieillissement est un processus lent ; en conséquence, les résultats de cette étude de 16 semaines pourront être difficiles à reproduire et à généraliser pour des durées plus importantes. Le vieillissement cutané est de plus multifactoriel et, bien que certains groupes aient été exclus (p. ex., femmes ayant fumé), les facteurs de confusion sont variables, p. ex., fréquence d'exposition aux UV et stress émotionnel, et ils n'ont pas été pris en compte dans l'étude. Cette étude se limite à une évaluation esthétique et aucune mesure de la production de collagène n'a été faite. L'étude a exclu les maladies et les sujets plus jeunes, de sorte que ces résultats concernent uniquement des femmes ménopausées en bonne santé. En outre, il s'agit d'une étude pilote incluant un nombre limité de participantes. Des études ultérieures devront élargir la base de recrutement.

Conclusion: Les résultats de cette étude pilote semblent indiquer que la consommation quotidienne d'amandes pourrait jouer un rôle dans la diminution de la sévérité des rides chez les femmes ménopausées. Ces résultats montrent que des études ultérieures, incluant des groupes de participantes plus importants et des évaluations supplémentaires des signes du vieillissement cutané, devront être menées.  

__________________________

1Foolad N, Vaughn AR, Rybak I, Burney WA, Chodur GM, Newman JW, Steinberg FM, Sivamani RK. Prospective randomized controlled pilot study on the effects of almond consumption on skin lipids and wrinkles. Phytotherapy Research. 2019;1–6. https://doi.org/10.1002/ptr.6495